pet therapy

Le hérisson en zoothérapie

liudmyla-denysiuk-779689-unsplash.jpg

 

Si vous avez la grande chance d’avoir au sein de votre équipe de partenaires de zoothérapie (bref de votre famille) un hérisson, une hérissonne ou encore mieux, un choupisson (oui oui, c’est le nouveau mot accepté depuis 2009 pour un bébé hérisson!!!), vous savez combien ces petites boules sont affectueuses et ne demandent qu’à être avec nous.

Pour bon nombre de clientèles, le hérisson peut être une super belle opportunité d’apprendre la douceur (!!!), de refléter l’expression des émotions, les rituels de bain et les soins personnels, etc.

Avec leur look particulier et leur tendance à facilement se faire comprendre (!!!), le hérisson reste assez peu connu, et pas qu’en zoothérapie. L’effet est incontestable chaque fois.

Les plus jeunes crient « Oh, un porc-épic », les adultes se distancient d'un pied ou deux… hahaha. Dès que je me mets à caresser la belle Nishka et qu’ils voient à quel point elle est dynamique et sympathique, les craintes s’estompent. Ça m’amuse toujours autant!

D’ailleurs, la voici la belle Nishka, à la sortie de quelques longueurs de piscine (à hérisson). Deuxième de la famille, j’ai eu précédemment Babine qui était réellement un partenaire d’intervention d’exception pendant de nombreuses années!

Si vous n’êtes pas familiers avec cet animal, je vous conseille vivement de vous renseigner avant de prendre la décision d’en adopter un. Je ne vous ferai pas un cours magistral, vous trouverez bien les infos ainsi qu’un éleveur éthique ou un refuge vers qui vous tourner.

Également, je vous conseille de parler avec d’autres zoothérapeutes qui font des interventions avec des hérissons pour avoir plus d’idées. Je ne vous présente ici que mes activités coup de cœur, mais les possibilités sont infinies!


J’ai, bien entendu, toute un panoplie d'accessoires de hérisson que j’amène lors de ces interventions. Également, ce genre de pochon plait beaucoup à ma Nishka. Elle n’aime pas ceux en ratine ou en polar, alors j’ai quelques exemplaires comme celui-ci.




J’ai régulièrement la demande, alors je vous mets l’exemple juste ici : la piscine à hérisson est un bain de bébé. Le plus standard. Vous en trouverez facilement dans les friperies et magasins seconde main. Par pitié, n’achetez pas ça neuf! Vous trouverez également différents formats. 3 pouces d’eau suffisent pour que votre hérisson puisse nager aisément.


Comme le hérisson, de prime-abord, semble souvent fâché ou apeuré (avec les sons qu’il pousse en tant que proie, lors des premières manipulations), le volet expression des émotions nous vient en tête rapidement. Excellente entrée en matière, comment la personne exprime ses émotions, quelle est l’émotion la plus souvent présente lors de ses journées, en ce moment, etc.

Voici deux idées d’intervention différentes des cocos émotions, ou plus traditionnellement, les pictos. D’abord, les boules d’émotions :




 Voici le lien pour les confectionner maison étape par étape, facile avec retailles de tissus et du riz.

À la base, cette maman a créé ces petits personnages pour aider sa fille à vivre avec son anxiété. J’ai adapté le concept en proposant plusieurs modèles, laissant libre cours au jeune d’associer l’émotion sur laquelle on travaille lors de cette journée : comment se sent-il aujourd’hui? Il prend le personnage qui lui parle, dans son ici-maintenant (!!!). Les autres seront les compagnons de Nishka pendant notre moment thérapeutique.

Ils servent également à recréer une situation problématique qui vient de survenir et sur laquelle nous devons faire de la rétro-action. Il se choisit comme personnage principal, les autres étant les amis dans le conflit, etc. Excellent également pour supporter l’invention d’histoires fantastiques, canaliser des peurs ou comme le but premier, à glisser dans sa poche pour se grounder pendant la journée, entre nos interventions.

Les plus grands apprécient de participer dans la confection : choisir eux-mêmes les tissus, etc.


Reproduction d’émotions ou associations d’émotions

Je fais cette activité avec tous les animaux de mon équipe pratiquement. Vous avez vu passer les superbes photos avec les minis chevaux cet été, d’ailleurs. Les patients adorent créer ces expressions émotives, et surtout, le processus de la prise de photos. Consignes complexes, séquences de production, patience, douceur et bien sûr, association d’émotions (moi je me sens de telle façon lorsque…).

Puisque chaque partenaire a également son caractère et ses préférences, le jeune retiendra que Nishka n’aime pas X genre de manipulations, alors que Simone, ma lapine, adore X autres. Belle possibilité de généralisation et associations! Comme toutes activités, assurez-vous d’avoir désensibilisé votre partenaire avant de le réaliser en intervention. Toujours.

Travailler les praxies bucco-faciales et les muscles du visage (langage et dyspraxie verbale)


Mes cocos avec qui je fais des interventions en langage doivent travailler beaucoup beaucoup sur les praxies et les muscles de la bouche, le souffle, etc. pour améliorer la prononciation et la phonologie. Vous savez déjà que j’aime beaucoup travailler avec les plumes, les billes, les boules de styromousse et varier le matériel. Ce labyrinthe est génial à faire grand format, au sol, car le hérisson est un grand marcheur naturel. J’ajoute la bombe chronomètre pour ajouter du challenge.

Le jeune doit souffler la balle de ping-pong en suivant les corridors du labyrinthe et arriver à la fin avant que le hérisson (qui trichera) n’arrive avant lui (attraper sa gâterie qui l’attend et l’attire).

Succès garanti et même pas l’impression de travailler! On pourrait faire le même exercice sur une table, mais assurez-vous de sécuriser les contours pour ne pas que votre hérisson tombe ou que la balle ne s’égare.



Merci à Rachel Wartley pour la photo

Merci à Rachel Wartley pour la photo


Le grand théâtre

Sérieusement, je crois que ça fait plus de 7 ans que j’utilise cette activité ; les possibilités sont réellement infinies!!! Cependant, ici le modèle est en carton (merci Estéfi Machado pour les photos et le magnifique garçon!). J’ai peaufiné le mien en prenant une caisse de pommes antique, duquel j’ai retiré le fond. Solide et magnifique, je n’ai pas peur de le trimbaler partout! Un voile blanc est fixé pour laisser passer la lumière du jour (pour ne pas devoir courir à trouver un spot et la lumière du cellulaire, c’est pas génial), et j’ai ajouté des rideaux de chaque coté, pour la finition!



Pour le jeu symbolique, alors là!!! Autant pour les touts-petits que pour les plus grands avec TSA, trisomie, déficience, adulte apraxie… c’est du tonnerre! Facilement manipulable, les aiguilles du hérisson se voient hyper bien et vous pouvez ajouter les personnages désirés avec un peu de carton et une baguette à brochette en bois.

Les patients créent avec vous l’histoire, ajoutent des détails, ou racontent eux-même leur journée, leur weekend, résolvent un problème personnel… infini je vous dit!

Avec un peu de nourriture à l’intérieur du théâtre, votre hérisson y verra là un nouveau coin de repos. Bon, et quelques doudous et des jouets préférés.

Moment de retour au calme et motricité fine

J’aime beaucoup, en fin d’intervention ou pendant que le hérisson prend une pause (ou se sèche), proposer une activité calme. Ici, calme et amusante, un hérisson pour la maison.

Le premier modèle réalisé à l’aide d’une fourchette et d’un peu de peinture, 2e modèle si vous disposez de plus de temps, épingles à linge, carton et gouache et le tour est joué! On peut toujours travailler les séquences de réalisation, les consignes simples ou complexes, les notions de couleurs, d’organisation spatiale et tellement plus encore!



Le hérisson est un excellent partenaire d’intervention, pour peu que vous l’ayez entrainé, désensibilisé et que vous respectiez ses horaires et besoins. Il offre de magnifiques opportunités, tant pour l’expression des émotions que pour tout le coté sensoriel. Si vous ne me suivez pas encore sur Pinterest, je vous mets le lien de mon compte juste ici. Vous me trouverez facilement, voici mon icône. J’ajoute chaque semaine, dans mon tableau zoothérapie, pléthore d’idées et de sources d’inspiration pour que les interventions soient toujours plus riches et diversifiées.

pincode_359373382673788407.png

auboutdumuseau

Le plus difficile ensuite et ça, selon tous zoothérapeutes, même après bon nombre d’années d’exercice du métier, c’est d’adapter ces idées à la zoothérapie.

Vous aimez ce genre de contenu? Je vous prépare d’autres articles d’inspiration avec d’autres animaux pendant l’année! N’hésitez pas à faire vos demandes!

Je vous laisse avec une superbe photo prise par La Presse l’an dernier lorsque je faisais de la zoothérapie à l’UQAM et que la belle Nishka se prélassait dans son bain!

Zoothérapeutiquement vôtre!

La presse 3.png

Comment micro-graduer nos objectifs d'interventions et quelques idées

Comment micro-graduer nos objectifs d'intervention et quelques idées! 

micro-graduer.jpg

Suite aux évaluations d'orthophonie, en ergothérapie ou de neuro-psychiatre, il nous revient de proposer la prise en charge thérapeutique en zoothérapie sur le long terme, basée sur les résultats et recommandations des autres professionnels. L'atteinte des buts sur le long terme est bien souvent assez évidente à concevoir. Cependant, micro-graduer ces grands objectifs est parfois chose moins aisée.

Je propose de vous donner quelques exemples de micro-graduation de grands objectifs, pour vous assurer que votre patient est en situation de réussite, que chaque étape respectera le niveau de difficulté attendu, que les compétences pré-requises nécessaires à l'atteinte des objectifs sont acquises, puis cela vous permettra d'amener votre patient à l'atteinte du grand objectif sélectionné. 

 

frank-mckenna-595004-unsplash.jpg

Enfant de 4 ans et demi, objectif : augmenter le nombre de mots du vocabulaire et allonger les phrases. 

Vous devez savoir qu'un enfant de cet âge devrait (en moyenne) avoir un vocabulaire d'environ 2000 mots et en général, savoir faire des phrases à 5-6 mots.  Vous pouvez donc vous attendre à avoir devant vous un enfant dont les phrases sont plus courtes et dont les même mots sont souvent ré-utilisés, avec un nombre assez pauvre de qualificatifs. Il vous faudra d'abord valider le nombre de mots que contiennent ses phrases courantes, en spontané. 

De simples activités de routines vous permettent aisément de vérifier le tout. Aidés de support visuel, en bout de parcours (par exemple à la sortir du tunnel avec le chien), faites piger un picto dans le sac à dos du chien.

Une belle pomme rouge dans une boite bleue.

Demandez à l'enfant de vous décrire ce qu'il voit. Réponse : une pomme rouge ou une pomme et une boite.

En demandant d'ajouter plus de détails (et en donnant un exemple verbal de ce qui est attendu), ici par exemple : une pomme rouge, petite, dans une grosse boite bleue (ok, ça fait beaucoup là!). Pour chaque ajout de qualificatif, l'enfant pourra lancer la balle au chien ou ajouter le nombre de gâteries à donner selon le nombre de réponses données. Stimulante et amusante, cette méthode fonctionne très rapidement. 

Également, si la connaissance de ces mots est peut-être en cause, vous pouvez suggérer quelques réponses possibles et l'enfant choisit celle qu'il préfère. Sachez que pour cette âge, il est normal que les mots avec gr, tr, pl, cl (contraction de consonnes) soient encore difficiles. Concentrez-vous sur l'objectif qui est ici d’augmenter le vocabulaire et le nombre de mots dans les phrases. Vous devrez peut-être valider ses connaissances des concepts comme petit/grand, rond, long, les couleurs, les formes, etc. Ce sont des connaissances essentielles à acquérir avant de jouer avec elles dans des phrases. 

Autre truc qui fonctionne hyper bien : donner en visuel le nombre de réponses attendues des descriptions à faire. Je m'explique…

 

abdm nbr de mots.jpg

Le picto choisi va dans l'encadré au haut du carton. Toujours mon exemple de pomme rouge dans une boite bleue. Les ronds noirs sont le nombre de réponses demandées pour la construction de la phrase. L'enfant pousse/touche chaque rond noir lorsqu'il dit les mots de sa phrase, ou encore y dépose une gâterie pour l'animal présent (ou un morceau de salade, etc). J'ai fait imprimer ce carton en hyper grand et je l’ai collé au mur ; ça rend le tout encore plus ludique et ça permet de bouger encore plus.  

En micro-graduant avec les concepts dedans/dessus, gros/petit vous vous assurez que l'enfant maîtrise bien ces notions pour les utiliser ensuite dans des phrases plus longues, et en augmentant le nombre de réponses attendues dans la phrase à construire, vous vous assurez que l'enfant augmente la longueur de ses phrases en devant utiliser plus de mots de vocabulaire. En variant les pictos, en ajoutant des images/objets inconnus, l'enfant développera de nouveaux mots. 

 

 

 

 

shutterstock_149745749.png

Enfant avec une trisomie 21, objectifs :  motricité globale et fine

Parce que les enfants atteints d'une trisomie ont souvent de gros défis liés à la motricité globale et fine (souvent les mains et les doigts plus courts), il n'est pas rare de les voir arriver avec ces objectifs travaillés en ergothérapie. Il sera intéressant de poursuivre ces objectifs en zoothérapie. Bien que la plupart de nos interventions travaillent d'hors et déjà la motricité globale, une attention particulière devra être portée pour la trisomie 21. Reportez-vous à l'évaluation d'ergothérapie pour savoir où se situe l'enfant dans son développement, pour bien cibler ou amorcer le travail selon ses capacités actuelles et selon ce que l'ergothérapeute a jugé prioritaire au dossier. 

Il sera important de porter une grande attention à la sécurité de l'enfant, tant dans les manipulations des animaux que lors des parcours, puisqu'ils ont une diminution importante dans leur traitement sensoriel à leur environnement, ce qui peut les mettre en situations de danger ou de maladresse importantes. Gardez en tête lors de vos planifications d'intervention, que chaque activité doit inclure du sensoriel, du moteur et du développement cognitif. 

 

Parcours multi-multi

Ce n'est pas tous les zoothérapeutes qui possèdent ce genre de matériel, mais si vous désirez vous orienter vers cette clientèle, il sera nécessaire, à mon humble avis. Je vous présente quelques outils que j'intègre dans mon parcours multi-multi et leur usage. 

 

 

Coquilles d'équilibre Bilibo, les pierres de rivière, le hérisson d'équilibre, différents élastiques de résistance, différentes plaques tactiles, petits et grands tunnels avec couleurs et textures différentes, trampoline, grosse pince pour ramasser des balles ou autres objets, etc. 

 

Entre chaque étape du parcours, je demande à l'enfant (qui est aidé par des images) soit de produire ou de reproduire un son, d'imiter un mouvement, de pairer deux images qui ont un lien entre elles, de faire X nombre de sauts, plus loin, de faire des sauts sur un seul pied, ou de se faire tourner dans la coquille d'équilibre X nombre de fois.

Les grosses pinces, souvent en forme d'animaux, permettent de renforcer les muscles des mains et du pouce, et rend le transport de balles ou d'objets plus ludique. Peu importe l'animal choisi, vous trouverez comment l'intégrer dans ce genre de parcours. Je mets également parfois un court extrait de musique pendant lequel l’enfant va faire des bisous au lapin qui, pendant le temps de notre parcours au sol, fait lui aussi son parcours sur la table ou en parallèle. 

Ou parfois c'est le lapin qui, faisant son propre parcours, nous indique par quelle étape commencer. Bien entendu, vous devez avoir désensibilisé votre chien avant de lui faire faire ce genre de parcours. J'aime également intégrer quelques instruments de musique dans un bac lors d'une des étapes, et rouler des dés pour savoir combien de coups de tambour il faut donner avant de passer à la prochaine étape. X coups de tambour ; X caresses au chien pour l'encourager à poursuivre lui aussi. 

 

Lorsque vous devez graduer ce genre de parcours, pensez à commencer par une seule de ces sections, à bien présenter ce que l'objet du parcours peut offrir comme possibilités. Laissez l'enfant explorer avec l'objet également, vous pourriez être surpris de leur grande créativité. Conseil : assurez-vous que les objets tiennent bien en place, selon l'âge du petit. Ils auront tendance à voler de part et d'autres si vous ne vous en êtes pas assuré auparavant. Toujours penser à la sécurité de votre animal. 

Ensuite, lorsque les apprentissages des diverses étapes du parcours multi-multi seront acquis, il sera possible de permettre à l'enfant de choisir lui-même l'ordre du parcours, ou quelle partie il souhaite faire en activité récompense. Les tableaux de communication s'y prêtent également très bien, les ergothérapeutes ayant déjà mis les pictos de bon nombre de ce genre d'activités.  

Comme ce genre de parcours est exigeant pour l'enfant, au départ, pensez à mettre des défis que l'enfant pourra aisément réaliser entre les sections du parcours. Lorsque vous augmentez la difficulté des défis à faire, pensez à garder le parcours connu. Lorsque les défis seront plus faciles pour lui, vous pourrez augmenter la demande sensorielle et motrice du parcours. 

 

 

helena-lopes-483429-unsplash.jpg

 

Jeune, 9 ans, objectifs : organisation spatiale, consignes complexes et compétences visuelles perceptuelles

Des images de chat sont installées au mur, nous intervenons avec Mimi mon chat. Des images telles que : Mimi à la fenêtre, sur son tapis, avec son jouet de souris et avec un bébé chat toutou. Des objets connus du jeune, il les a déjà vus en intervention. 

Ces images sont grand format et collées au mur, et l’enfant, aidé d'un pointeur, devra les pointer dans l'ordre de la séquence que je lui demande. 

Les séquences/défis sont représentés comme suit, voir l'image. 

chat séquence visuelle.jpg

 

En sautant sur le mini trampoline, il doit mémoriser la séquence visuelle demandée, retenir ce qui vient en  #1, en #2, etc. Il devra les pointer dans le bon ordre. Le chat devra écouter et taper l'image pointée. Je m'assure de gérer le clicker pour indiquer à Mimi que c'est ce que je demandais (le jeune en a déjà plein son assiette avec cela!). 

Comme ce défi représente beaucoup de travail en une exécution, pensez à le faire sans le trampoline au départ. Vous pourrez l'ajouter lorsque le jeune aura maîtrisé l'étape précédente. Également, 4 étapes, c’est très complexe… essayez avec 2 au début. Faites plusieurs mélanges d'images. 

 

Le jeune doit développer une méthode de balayage visuel pour parvenir à être efficace et ordonné dans sa recherche visuelle de réponses. Essentielle en scolaire. Développez également la discrimination visuelle. Donnez-lui une méthode simple, toujours faire un tour complet sur soi, de sorte à voir tous les murs pour s'assurer de voir toutes les images collées au mur. 

Être capable de suivre des consignes verbales complexes, pour le diriger dans son organisation spatiale, peut également être un grand défi. Si vous donnez comme consigne de pointer en séquence (comme l'image et exemple précédents), ne donnez pas de consignes verbales en plus!  Cela rendrait le défi trop difficile. C'est un défi complexe de séquence ou un défi complexe en verbal, pas les deux, ou du moins, pas au début. 

 

Pour la mémoire séquentielle, vous pouvez observer longuement les images que vous collerez au mur, les poser en ordre sur la table ou au sol, et le jeune doit les mémoriser, de sorte que si vous en retirez une, il saura s'il s'agit du chat à la fenêtre ou du chat avec son toutou. Il sera plus facile par la suite, une fois les images au mur, de mémoriser des séquences à plusieurs localités dans l'espace. Toujours penser à prendre 2-3 images au départ, pas plus.   

 

isabela-kronemberger-600225-unsplash.jpg

 

En résumé, bien connaître les acquis nécessaires à l'accomplissement d'une tâche rendra vos interventions profitables. Vous saurez déjà ce que le jeune a besoin de savoir pour passer à l'étape suivante. Ce n'est pas acquis? Parfait! Vous savez ce sur quoi il faut plancher en premier lieu. Il n'y a pas de petites victoires. 

Également, vivez l'espace au complet, utilisez les murs, le mobilier, les dessous de table, les fenêtres pour permettre au jeune de réellement s'amuser et de comprendre totalement son environnement, ainsi que de généraliser les apprentissages, c'est la clef! 

N'oubliez pas, dans vos grands élans de créativité et d'excitation (je connais le feeling, mettons!) de toujours faire un travail en amont avec votre animal, partenaire d'intervention. La désensibilisation ne s'arrête pas à l'adolescence de votre animal, non! C'est un travail de chaque jour.  

J'en parle souvent, c'est aussi valable pour les objectifs que pour vous, les baby steps ont réponse à tout. Toujours vous demander, est-ce la plus petite étape suivante? Vous pourrez valoriser chaque victoires, les renfos auront l’effet de motiver et d’encourager votre jeune et les étapes suivantes seront vues comme positives et non plus comme un défi insurmontable. 

Bonne planification de vos objectifs, j'espère que ces quelques exemples ont pu vous être utiles! N'hésitez pas si vous bloquez sur un objectif, écrivez-moi et nous tenterons de brainstormer ensemble! 

Zoothérapeutiquement vôtre! 

 

 

Nouveau matériel d'intervention...les must de la rentrée !

Nouveau matériel d'intervention... les must de la rentrée! 

8379053147_bbfa9451e8_z.jpg

Le téléphone Toobaloo

I¦2748100_1-B.jpg

Un must à avoir lorsqu'on travaille avec des cocos en langage, cet appareil accentue les sons émis par la bouche... jusqu'à l'oreille, vous l'avez deviné! C'est presque de la magie... vraiment! Les cocos s'en trouvent aidés lors de la lecture, car il aide à la fluidité. Lorsqu'il s'entendent, ils peuvent corriger la prononciation et la compréhension est augmentée.

*Note perso : prenez-en plus d'un lors de votre commande ; ils sont abordables, mais en plastique disons... peu résistant si vos cocos déplacent de l'air ou que vos partenaires d'intervention sont... dissipés! 

 

Mirroir enregistreur

 

2978100-B.jpg

Non mais là je dis... BRAVO!!! Trouvaille FDMT, ce miroir enregistreur permet d'enregistrer des mémos de 30 secondes et d'en faire l'écoute instantanée. Trop génial pour travailler, bien sûr, les mouvements de la langue lors du travail en langage, mais également les manifestations d'émotions, la reproduction de mimiques, etc. D'ailleurs, je prépare des articles d'idées d'adaptation en zoothérapie pour une pléthore de matériel... ça vient, ça vient!!! 

 

 

Le cube premiers mots

3344000-B.jpg

La compagnie Placote offre ce cube avec une soixantaine d'images, liées aux premiers mots, pour les cocos. Cependant, j'ai acheté celui de FDMT qui arrive tout simplement (solide et avec des pochettes glissoires en plastique de grande qualité) sans images.

Comme je travaille avec des petits et des grands, celui-ci me convenait mieux. J'ai drôlement bien tenté de le fabriquer moi-même par le passé, y mettant des velcros pour y faire tenir les pictos... well, ça tenait un temps... et celui-ci est vraiment bien fichu et abordable... 'faut choisir ses batailles! 

 

La tour des consignes

 

La_tour_des_consignes-B.jpg

La (super trop géniale) compagnie Placote propose ici un jeu drôle pour la compréhension et exécution des consignes simples. Mes animaux adorent lorsque je sors ces dés! Enfin... vous pouvez imaginer Hermine qui jappe et le moment où je dois faire diversion pour les cacher! Oui, elle les aime autant!

Suggéré pour les tous-petits, mais avec différentes atteintes, s'utilisent sans souci! Avec la compagnie Placote, on ne se trompe pas (allez les découvrir si vous ne les connaissez pas). 

 

Où est le chiot ? 

2199917.png

Maintenant, du coté de Brault et Bouthillier, j'ai trouvé ce super jeu, qui nous permet de renouveler les concepts d'espace, d'orientation spatiale, observation, langage, etc. Le jeu vient avec 2 chiots et une cage en plus des cartes, mais j'augmente la difficulté en faisant exécuter la même action avec le chien présent. Bon... Welcome n'y est pas encore tout à fait, mais Hermine est d'une patience légendaire! 

 

Un grand Fort

2176840.png

Toujours chez Brault et Bouthillier (parce que je préfère toujours encourager une compagnie connue et fair play, et qu'en plus ce fort est meilleur marché sur leur site), ce grand fort vient en complément à mes tunnels et cerceaux lors des thérapies plus en mouvement, psychomotricité, etc. Également excellent pour les plus grands, les consignes complexes, l'orientation dans l'espace, le travail collaboratif, etc. Je suis ravie d'ajouter ce dernier à mes coffres! Pas nouveau, mais nouveau pour nous! 

 

Le Lapin et le magicien

1372577-gb.jpg

Dans le même optique qu'Où est le chiot, mais version lapin... et tellllement génial. Le Lapin et le magicien est un superbe jeu en bois de belle qualité, robuste, et les cartes fournies demandent de le placer de plusieurs façons... vous avez compris le principe. Le jeu vaut l'investissement. Et ici encore, aidée de Simone ma belle lapine généreuse, nous reproduisons les positions au sol ou à la table. Du gros plaisir et beaucoup de remue-méninges en perspective!

D'ailleurs, nous avons la chance d'avoir établi un partenariat avec une boutique de jeux indépendante, ce qui nous permettra pendant toute l'année de vous faire découvrir d'autres petites merveilles et ce, adaptées à la zoothérapie. Génial, non? 

 

Au secours, je perds la vue

Martine Bisson Rodriguez, chez Interligne

9782896996117.jpg

Une autre très très belle (et selon la maison d'édition Interligne : touchante avec humanité et beaucoup d'empathie) découverte, tout juste reçue en service de presse, Martine Bisson Rodriguez aborde le handicap visuel dans ce roman jeunesse. L'autrice est éducatrice spécialisée et boss dans les centres jeunesse et les écoles. Je m'y plonge dès ce soir... Vous avez envie d'un article sur quelques livres qui abordent les différences, peut-être? Je vous reviens pour celui-ci. L'illustration de France Cormier est d'une grande sensibilité. J'aime déjà! Livre pour les 9-12 ans (ou pour vous bien sur!). 

 

La boîte à Paroles, le blogue  

 

téléchargement.jpeg

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que je collabore avec La boite à Paroles à titre de zoothérapeute pour leur clinique, ainsi que pour leur campagne web et télé (Parle-moi d'ça) liée au langage. J'avais d'ailleurs écrit un court article sur la zoothérapie dans leur dernier numéro du magazine (car oui, en plus, elle offre un magazine sur le langage!!) mais cette fois, c'est pour vous faire découvrir le blogue. Ce blogue est rempli de ressources gratuites et d'idées si vous évoluez en langage. Une super ressource à connaitre! Je vous mets le lien juste ici. 

 

Alors, et vous... vous avez commencé à zieuter quelques nouveautés?

Je veux tout savoir! 

Zoothérapeutiquement vôtre!